Eglise Saint-Aignan

Façade

Localisation
L'Eglise Saint-Aignan
L'Eglise Saint-Aignan
L'Eglise Saint-Aignan

1906

L'Eglise Saint-Aignan
L'Eglise Saint-Aignan

Mars 2015

L’église qui est implantée sur le cloître Saint-Aignan, doit son nom à un évêque qui défendit la ville contre les Huns. Après plusieurs constructions et destructions, la construction d’une nouvelle église débute en 1439 sous le règne de Charles VII. Les rois Louis XI, Charles VIII puis Louis XII l’agrandissent et la terminent.

A la suite de la destruction d’une partie de l’église par les Calvinistes, l’église est restaurée pendant la Révolution et sert de magasin pour l’armée. L’église est rendue au culte sous le premier Empire. La nef est détruite en 1804 et une nouvelle restauration, entreprise par l’architecte Clouët, débute en 1862 sur ce qui reste de l’édifice originel.

Sur le cloître, au mois de novembre, se tenait la foire Saint-Aignan. On y trouvait une foire aux bestiaux, une foire aux arbres, un marché aux cochonnailles et une fête du pain d'épices. Cette foire a disparu dans les années 1960.